A Singapour, prés de chez Alix et Alexis se trouve une forêt et un parc où, tôt le matin, se retrouvent des dizaines d’oiseaux qui profitent de la fraicheur matinale pour chanter, parader et se nourrir. Avec une bonne longue vue terrestre et un petit appareil photographique numérique je tente de saisir ces instants magiques. Cette technique, appelée « digiscopie », est très artisanale et nécessite plus de patience que la photographie classique. Mais elle permet de faire de belles images en plus de l’observation.

 

Ce matin je surprend deux Bulbuls goiavier en train de déguster les fruits d’une grosse plante tropicale. Le premier Bulbul à ouvert la cosse et il mange goulument les baies oranges qui s’y trouvent. Le deuxième attend son tour en observant avec envie.

 

 

 

 

Quelques minutes plus tard les deux gourmands sont délogés par un Garrulaxe à huppe blanche. Cet oiseaux est le « réveil matin » de Singapour. Il passe de banche en branche en poussant des cris provocateurs qui réveillent tout le parc. Mais comme dans un jeu, il reste cacher de tout regard en progressant à couvert du feuillage et derrière les troncs. Alix l’appelle le « vengeur masqué ». Avec son œil rouge et sa huppe blanche il est assez répandu dans tous les parcs et jardins de Singapour.

 

 

 

 

 

Un peu plus loin un Martin pêcheur à collier blanc, se laisse approcher et photographier malgré mes jurons répétés pour faire la mise au point et l’alignement de l’objectif dans la longue vue.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En levant la longue vue vers les plus hautes branches je réussi à capter l’image d’un Barbu à plastron rouge. C’est lui qui fait ce bruit caractéristique depuis dix bonnes minutes… comme les coups réguliers de ces deux morceaux de bois qu’utilise le prof de gym pour rythmer la gymnastique sportive. Tuc tuc tuc tuc tuc tuc tuc …  Hypnotique !

 

 

 

 

 

Mais les grillons commence à chanter. la chaleur arrive doucement. J’ai fait le plein de couleurs et de chants, il est temps de rentrer prendre un petit déjeuner avec Sibylle et Emmanuelle.

0 30